Intérêts de la culture sans travail du sol :

- Technique ne perturante pas les horizons du sol contrairement aux pratiques culturales employées en grandes culture dites de billonnage,

- Aucun outillage spécifique requis,

- Efforts physiques minimes (pas besoin de se casser le dos à creuser des sillons …qu’il faudra butter ensuite),

- Technique culturale permettant de démarrer un jardin sans avoir de travail préparatoire. Se pratique directement sur un pelouse ou prairie par exemple,

- Constitue un bon précédant pour créer la fertilité d’un sol (amène de la vie, de la MO et ameublit)

- Intérêt de la pomme de terre « nettoyant la terre» bien connu des anciens,

- Rapidité de la mise en culture (2017 : 25 kg de plants plantés 4 heures de travail à 4 avec 2 petits enfants, et de la tonte étalée en dernier paillage) =>aspect ludique

- Pas de travaux de buttage intermédiaire

- Possibilité de contrôle de l’évolution de la culture juste en soulevant lalitière (permet de prélever des pommes de terre primeur sansarracher et ainsi permettre aux plants de continuer leurs croissances)

- Ne nécessite pas ou peu d’arrosage même en climat sec



Inconvénients de la culture sans travail du sol :

- Mise en végétation plus lente que sur une mise en terre directe (de l’ordre de 3 semaines) ce qui peut constituer un frein pour une culture de pomme de terre primeur

- Nécessite peut être un écosystème équilibré pour contenir une éventuelle prédation de rongeurs (depuis plusieurs années que nous pratiquons ainsi nous n’avons pas eu à gérer cette situation)



Récolte 

- Période de récolte selon variétés (de précoce à tardive)

- Récolte simplifiée (encore une fois pas besoin d’outil cf video)

- Les plants sont propres et de ce fait sèchent vite

- Arrivé au terme de la culture le paillage est normalement bien composté et permet d’implanter directement la culture suivante

 

 

Taille des pommes de terre récoltées :

P1  

 



Culture: 

De Mars à avril quand les fortes gelées ne sont plus à craindre

1. tondre l’herbe le plus court possible et mettre de côté la tonte

2. positionner les plants en quinconce espacés de 35 à 40 cm ( à l’aide d’un gabarit : triangle équilatéral par exemple…ça donne un sens concret à la géométrie pour les enfants !!)

1  

 

3. recouvrir les plants d’une ou deux poignées de compost bien mûr (à défaut de la terre, mais l’idée est d’amener un «starter» propice à la décomposition du paillage)

2  

 

4. étaler une couche uniforme et assez dense de paille ( 15 à 20 cm ) sur toute la surface de la culture. (Attention pour ne pas avoir à être confronté à d’indésirables adventices veiller à utiliser une paille relativement propre dénuée de graines de petites graminées) => à titre perso nous utilisons une paille de culture associée avoine + triticale + pois qui lui confère une belle structure

5. recouvrir cette litière pailleuse avec de la tonte de pelouse sur environ 4 à 5 cm

6. attendre et surveiller la bonne croissance des plants

   Si paillage initial insuffisant, repailler les plants exposés à la lumière




Variété résitante interessante : la Sarpo Mira

- Ultra résistante au mildiou et autres maladies cryptogamique comme l’altemarioseet à la verticilliose

- Feuillage bien couvrant délaissé par les limaces et les doryphores

- Très bon rendement, régulier et homogène

- Gros calibre

- Peau rouge, chair jaune

- Bon goût, se rapprochant de la Bintje, (Idéale pour frites, four, purée,potage)

- Très bonne pomme de terre de conservation, dormance assez longue

Inconvénients :

         - nécessite un repos d’environ 1 mois après sortie de terre pour bonifier le goût

         - quelque peu farineuse pour certains.

 

Plus d’infos pour avoir la patate : http://eveilalanature.fr/tiki-list_file_gallery.php?galleryId=1