J’ai choisi depuis quelques années d’abandonner quelques-unes de mes ruches à leur sort, pour observation entre autre, et pour augmenter la diversité génétique de mes ruchers.

Deux de mes ruches ont ainsi recueilli de très petits essaims, de la taille d’un melon. Après une première année à vivoter collé au plafond dans leurs ruches vides, voilà qu’un des essaim est mort pendant l’hiver, et que le deuxième m’a rempli 5 hausses et demi à ras bords, après un remérage naturel je présume.

Les hausses du haut et du bas sont à moitié pleines.

J’ai mis un chasse-abeille et vais récolter après-demain deux hausses d’un excellent miel de châtaignier. C’est mon plus beau peuple de cette année.

Morales possibles :
- moins on intervient, mieux les abeilles se portent.
- même les paresseux (ou les incapables) peuvent faire du miel avec en warré.
Il faut simplement être là quand on voit les ruches se remplir (je passai dans le coin par hasard...)

 

DSCN4495  


Christophe KÖPPEL
CAOS (Club Apicole Open Source) - Strasbourg.