Réaiser des semis en mottes permet une manipulation ultérieure rapide et sans risque de blessure du chevelu racinaire lors du repiquage.

On est donc assuré d’une bonne et rapide reprise, même avec des opérateurs inexpérimentés.

A titre d’exemple nous avons réalisé 2200 semis en un peu plus d’une heure à 7 personnes.

C’est une alternative plus écologique que les plateaux flottants à semis (http://bdpalsace.dyndns.org/tiki-read_article.php?articleId=18) adaptés aux petites plantules.

Il existe dfférentes motteuses manuelles (presse-mottes) permettant de préparer une vingtaine de mottes au maximum de 50 x 50 mm, 38 x 38 mm ou 17 x 17 mm en une seule fois, pour les différentes tailles de plantules à repiquer, pour un coût de 125 € environ.

Ces motteuses sont disponibles à notre atelier pour ceux et celles qui veulent les essayer, ou s’en procurer chez Scatair : https://www.scatair.fr/catalogue/08080_presse-mottes.htmQuestion

Moteuse  

 

 

Mode opératoire :

On mouille du terreau riche en humus et contenant  un peu de sable si possible de telle façon à obtenir de belles mottes qui laissent suinter de l’eau lorsqu’on la presse entre les doigts. De la terre du jardin avec un peu de compost passé au tamis fait très bien l’affaire pour certaines variétés tels que les choux raves, bettraves, naves mais ne convient pas du tout pour les laitues, tomates, povrons, balsic, etc.

I0  

bien enfoncer la motteuse dans le terreau de façon à remplire toutes ses alvéoles,

I1  

araser le dessous de la motteuse avec la main de façon à laisser apparaitre sa trame en acier

I2  

renverser la motteuse et bien appuyer sur les parties latérales pour comprimer le contenu des alvéoles, en montant debout sur la motteuse. Si le terreau n’est pas assez comprimé les mottes se déferont systématiqmement au démoulage

I3  

expulser les mottes en actionnant le levier sur la poignée de la motteuse et en tappant sur la périférie du cadre bas avec un petit marteau au besoin.

On peut facilement passer 1 ou 2 heures à faire des essais de pression, d’humidité, de mélanges terre/terreau/sable avant d’arriver à sortir 20 mottes parfaitement bien démoulées à chaque fois.

I4  

I5  

l’idéal est de laisser un petit espace entre les mottes afin de bien puvoir les séparer ultérieurement

I6  

Une partie des 2200 semis réalisés en un peu plus d’ heure

DSCN5739  

 

La culture sur plateaux flottants à semis

Image     

 

 

La culture sur mottes

Image      


 

La culture en jardinières

Image